contactpressephotos
Communauté de Communes du Pays Châtillonnais

Communauté de Communes du Pays Châtillonnais

Logo Communauté de Communes du Pays Chatillonnais

Filières historiques

La pierre : une production renommée

PNG - 479.2 ko

L’exploitation de la pierre, déjà ancienne, s’est développée grâce à la présence sur le territoire d’un calcaire de très grande qualité. Réparties sur sept communes, des carrières permettent l’exploitation de pierres marbrières (un des meilleurs marbres de France pour sa résistance). À noter que la pierre du Châtillonnais bénéficie d’une très grande renommée internationale, en particulier auprès des architectes. L’association « Pierre de Bourgogne » regroupe les différents acteurs de ce secteur et anime la filière.

La métallurgie : une filière historique

PNG - 438.8 ko

La présence conjuguée de minerai de fer et de ressources en bois et en eau a favorisé le développement d’une industrie métallurgique dynamique et prospère. En effet, grâce aux nombreux gisements ferrifères la production de fer a été l’une des bases de l’économie châtillonnaise pendant plus de 2 500 ans, jusqu’au 20e siècle. Cette activité a beaucoup évoluée et est désormais très spécialisée.

Le bois : une filière d’avenir

PNG - 571.5 ko

La forêt couvre près de 45 % du Pays Châtillonnais, soit une surface boisée d’environ 90 000 hectares. Un grand nombre d’entreprises vit de cette matière première. Le bois est donc d’une importance primordiale dans l’économie locale. Trois types d’activité y sont liés :

  • L‘exploitation : pépinières, récolte, abattage, débardage et transport ;
  • La première transformation : scieries, fabrication de merrains, déroulage de hêtres et de peupliers ;
  • La seconde transformation : parqueterie, carbonisation, fabrication de meubles, etc.

L’agriculture : production céréalière, élevage et viticulture

PNG - 748.6 ko

Le Châtillonnais est un territoire de tradition rurale et l’agriculture y tient une place importante. La géographie a commandé la vocation agricole des espaces : les céréales sur les plateaux et l’élevage dans les vallées.

La viticulture est également une activité développée sur le Pays Châtillonnais. Notamment depuis le « plan de relance de la viticulture » dont le territoire a fait l’objet : des vignes ont été replantées et plantées sur 23 communes (soit plus de 250 hectares). Le vignoble est principalement destiné à la production du Crémant de Bourgogne (pour 85 %) dont le Pays Châtillonnais est un des principal producteur régional.

Le Pays Châtillonnais reste par ailleurs une terre d’élevage. Si les cultures et les oléo-protéagineux couvrent les 4/5e des surfaces agricoles et sont, de ce fait, prépondérants, l’élevage est également présent sur le territoire puisque les 3/4 des exploitations sont mixtes, associant élevages et cultures. L’élevage châtillonnais représente 40 % de la production laitière du département, notamment avec la race brune.

Chiffres clés

En 2015, plus d’un millier d’entreprises sont en activité sur le territoire du Pays Châtillonnais. Le tissu économique local est majoritairement composé de TPE, à 92 % (Très Petites Entreprises, moins de 10 salariés).

PNG - 82.1 ko
Répartition de l’emploi local suivant le secteur d’activité
Secteur d’activité
Établissements actifs
Emploi salarié
Emploi total
Agriculture
626
25 %
334
7 %
1265
18 %
Industrie
184
7 %
889
20 %
1180
16 %
Construction
229
9 %
370
8 %
468
6 %
Commerce, transport et services divers
1124
45 %
1298
29 %
2070
29 %
dont Commerce et réparation automobile
375
15 %
570
13 %
Administration publique, enseignement, santé et action sociale
338
14 %
1651
36 %
2221
31 %
TOTAL
2501
100 %
4542
100 %
7204
100 %
Sources : INSSE, CLAP 2014, RP2013 exploitation complémentaire



Contact

Rémy Pokorny

r.pokorny@cc-chatillonnais.fr
06 22 86 63 24